Toutes équipes partenaires de la ZATU produisent des données scientifiques multidisciplinaires. La conduite des projets de recherche s’appuie en effet sur de nombreux prélèvements, mesures, analyses, documents d’archives, entretiens, suivis environnementaux, documents photographiques, … La collecte de ces données, leur fiabilité et leur disponibilité auprès des équipes interdisciplinaires constitue un enjeu important pour garantir la fiabilité des résultats de recherche.

Ces données ont vocation à être centralisée au niveau d’un Cloud Environnemental qui permet à la fois leur stockage, l’indexage et la mise à disposition.

Par ailleurs, afin de mieux comprendre les processus opérant sur les sites d’observation, la ZATU a opté pour le déploiement d’un réseau de capteurs connectés permettant le rapatriement à distance des mesures réalisée au niveau du Cloud Environnemental. Parmi les paramètres suivis par ces capteurs connectés, on peut citer : la concentration en radon dans l’air, la pluviométrie, la météo, les paramètres de suivi de la qualité de l’eau (conductivité, hauteur d’eau, débit, température), l’humidité des sols,…. La connaissance fine et à une fréquence rapprochée de ces paramètres doit permettre à terme de modéliser le fonctionnement du bassin versant notamment les phénomènes de transfert des radionucléides.

La ZATU s’appuie également sur des informations géographique prise en charge par un outil SIG permettant de cartographier et recenser les opérations réalisées sur le terrain. A titre d’exemple, nous disposons d’un levé LiDAR réalisé durant l’hiver 2017-2018.